La Croissance mondiale atteint 2.7% en 2017, 5% pour la Centrafrique

La Croissance mondiale atteint 2.7% en 2017, 5% pour la Centrafrique

Billets de Banque de Frs CFA

Billets de Banque de Frs CFA

Légère accélération de la croissance mondiale à 2,7 %, malgré la faiblesse de l’investissement. La croissance économique mondiale devrait s’accélérer modestement pour atteindre 2,7 % en 2017 après le creux de l’après-crise, l’an passé, grâce à la diminution des obstacles à l’activité dans les marchés émergents et les économies en développement qui sont des exportateurs de produits de base, et à une demande restant robuste dans les pays importateurs, selon un rapport de la Banque mondiale publié mardi.

Dans un rapport de la Banque Mondiale publié le 10 janvier 2017, en 2017, l’Afrique subsaharienne devrait enregistrer une croissance modeste, à 2,9 %, la région continuant de s’ajuster à la baisse des prix des produits de base. La croissance en Afrique du Sud et chez les exportateurs de pétrole devrait être plus faible, alors qu’elle devrait rester solide dans les économies ne dépendant pas étroitement des ressources naturelles. En Afrique du Sud, les prévisions donnent une croissance en légère hausse, à 1,1 %, cette année. Le Nigéria devrait sortir de la récession et rebondir pour croître au rythme de 1 %. En Angola, la croissance devrait être de 1,2 %.

Le rapport indique qu’en Afrique zone CFA, la croissance devrait être  meilleure. 4.8% de prévision en 2017, 5.3% en 2018 et 5.5% en 2019. Des prévisions qui relève un niveau de performance dans l’économie de plusieurs pays utilisant le F CFA.

En Centrafrique, la croissance économique semble être aussi bonne après des années de trouble. Le ministre Henri Marie Dondra avait présenté en novembre 2016 la situation macroéconomique en ces termes : « dans les prévisions de croissances, nous tablons toujours autour de 5% même si les prévisions du FMI ont revu un peu à la baisse ce niveau de croissance, on note aussi une légère augmentation en termes d’inflation puisque nous passons de 4, 89% ce qui est dessous de la norme de la sous-région qui est de 3% ».

Le ministre des Finances et du Budget optimiste avait aussi déclaré que « la situation économique se porte bien. N’eut été les événements malheureux de ces derniers temps, je pense qu’on aurait connu d’autres performances encore meilleure », a souligné Henri Marie Dondra.

Le monde ainsi que la Centrafrique, continuent de connaitre un taux de croissance démographique. Fridolin Ngoulou

Liens Utiles : http://www.banquemondiale.org/fr/region/afr/brief/global-economic-prospects-sub-saharan-africa

Centrafrique : Les prévisions de croissance revues en baisse par le FMI

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *