Cameroun : La Commission de la CEMAC reçoit du GIZ le système de gestion des connaissances

Cameroun : La Commission de la CEMAC reçoit du GIZ le système de gestion des connaissances

Remise Serveur GIZ-CEMAC @alain

Remise Serveur GIZ-CEMAC @alain

YAOUNDE, 25 Janvier (2017)–La Coopération allemande, Deutsche Gesellschaftfür Internationale Zusammenarbeit (GIZ) a remis ce jour à la Commission de la CEMAC,  le système de gestion des connaissances. Cette remise est faite à Yaoundé.

La remise officielle de ce serveur intervient alors que la Centrafrique éprouve des difficultés pour maitriser les informations sur les Industries Extractives et collecter les données pour le 4e rapport de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) suite à la crise de 2013.

Ce dispositif informatique facilite un accès rapide aux informations traitées dans les pays membres de la CEMAC, en particulier dans le domaine des Industries Extractives, lesquelles informations seront gérées à l’interne.

Selon Uwe Michel Neumann, conseiller technique Principal du projet REMAP/CEMAC, les avantages que la CEMAC peut tirer d’un tel système, en plus d’un archivage efficace et intelligent de l’information, sont, « la transparence, une vue globale des affaires, une prise de décisions faciles et pertinentes, un accès facile aux informations pratiques et une meilleure efficience des processus administratifs ». Ce système, selon lui permet un changement dans la manière de gérer les flux d’informations au sein de la Commission de la CEMAC.

Ce serveur, conçu par la CEMAC et pour la CEMAC, représente une valeur totale de l’ordre de 17 millions de FCFA, « depuis le lancement du projet, le montant cumulé des formations organisées à l’endroit du personnel de la CEMAC s’élève à environ 189 millions de FCFA », a présenté Uwe Michel Neumann.

Plusieurs participants de la CEMAC, du projet REMAP et des journalistes venus de tous les Etats membres de cette Communauté ont pris part à cette cérémonie. Le Projet REMAP/CEMAC est à sa 4e phase après une période pilote en 2007. Ce projet est entré dans une nouvelle phase après le retour de la RCA dans le processus de Kimberley

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *