#Brisonslapeur : un hashtag pour vaincre l’insécurité en Centrafrique

Brisons-la-peur

Brisons-la-peur

C’est au cours d’une rencontre avec l’ONG Internews que l’idée est née. Un constat : « nombreux quartiers et villes de Centrafricaine défrayent les chroniques en raison d’un pseudo taux d’insécurité assez élevé ». Et les incrédules sont nombreux à vouloir jurer de ne pas fréquenter ces zones qualifiées d’infréquentables ou de zone rouges.

Alors que l’Association des Blogueurs Centrafricains rencontrait vendredi 10 février le coordonnateur d’Internews en résidence à Bangui, il a été noté l’importance de lancer une campagne visant à lever le voile sur la question : « Fait-il bon vivre en Centrafrique ? ».

‘’Il nous faut faire face aux problèmes actuels de notre pays pour parvenir à créer un meilleur cadre pour nous et nos enfants. Nous devons faciliter la cohésion entre chrétiens et musulmans en allant les uns vers les autres pour espérer un lendemain meilleur’’, me confie, Jeoffroy un habitant de Combattant, un quartier de Bangui, dont l’insécurité est grandissante.

Comment faire face au repli sur soi et faciliter la cohésion sociale ?
Durant les 3 prochains mois, l’ABCA animera la compagne #Brisonslapeur, à travers les publications de ses membres via un blog commun afin de donner une image réelle des quartiers de Bangui et des autres villes du Centrafrique, loin des clichés de violence et de peur qui circulent. Les blogueurs centrafricains regroupés en association en début d’année 2017, plus que jamais interpellés, se voient initiateurs d’un concept original et « financièrement souple », répondant à l’épineuse question de la cohésion entre les communautés, mise à mal par les récentes crises dans le pays.
A l’image de la campagne ‘’Kalangba Ti Siriri’’ d’Afrique Secours et Assistance, financée au cour de l’année 2016 par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés et mettant à contribution des journalistes et blogueurs centrafricains dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale, la campagne #Brissonslapeur pour sa part vise principalement la communauté virtuelle. Ouverte à toutes publications pouvant contribuer à lever les barrières, cette première action à portée mondiale que mène l’ABCA bénéficiera d’un appui technique et financier d’Internews dans le cadre du projet ‘’Connect’’.

Prince Eric Ngaibino, dit Penzy

Related Posts»

One Response to #Brisonslapeur : un hashtag pour vaincre l’insécurité en Centrafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *