Centrafrique : Difficile retour à la vie normale d’un ancien déplacé de M’Poko

ALPHA UN ANCIEN DEPLACE DU SITE MPOCKO

ALPHA UN ANCIEN DEPLACE DU SITE MPOKO

A la veille de la Nativité 2016, le pouvoir de Bangui a initié le programme « Noel à la Maison ». Il s’agit du programme de retour des déplacés de Bangui dans les quartiers avec un accompagnement financier. Mais le retour est difficile pour certains anciens locataires des sites.

Dans un quartier de Bangui, la Réalisatrice, Cadreuse et Monteuse à IllustrO Productions, Pascaline Gaby a retrouvé Alpha, un ancien déplacé du site de l’Aéroport Bangui M’Poko. Appelés « les retournés », leur nouvelles vies reflètent aussi celles d’un pays post-conflit.

Depuis l’exécution de « Noel à la Maison », Alpha et sa famille sont retournés dans leur ancien quartier. Il a construit une maison de fortune dans la concession familiale. Mais, sa nouvelle vie est pire que celle vécue sur le site de l’Aéropor, a déploré le retourné. Sur le camp, il gérait « un cinéma de fortune » a-t-il rapporté à Pascale Gaby.

Alpha a déclaré à la cinéaste que sur le site des déplacés « je gagnais quand même un peu ma vie ». Il a regretté que son actuel business ne lui rapporte pas comme son cinéma de fortune. « Je suis rentré chez moi, mais j’ai le sentiment que les conditions sont pires. Le petit commerce de vente d’huile et des fagots ne marchent pas. J’avais encore plus de clients quand j’habitais le camp », s’est-il plaint. Son cas est similaire à celui d’autres « retournés » de Bangui.

En février, les 10.000 déplacés du site des prêtres Carmes Déchaux à Bimbo ont aussi regagné les quartiers. Dans les provinces, « Noel à la Maison » est rendu difficile par le regain de violences et plus de 400.000 personnes sont encore sur les sites et familles d’acueils.

Fleury Agou

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *