Centrafrique : Phénomène d’un arbre déraciné et qui revient à sa place initiale à Bangui

Tronc d'arbre à la gendarmerie

Tronc d’arbre à la gendarmerie

Un fait mystérieux s’était produit dans la nuit du samedi  22 au dimanche 23 avril 2017 au camp de la Gendarmerie Nationale. Un arbre tombé sous une pluie torrentielle en 2016, le tronc a repris sa place initiale.

Sendjinam  Marké  pasteur  aumônier  de l’armée nationale, l’un des occupants des locaux de la gendarmerie où le Mélina  se trouve devant sa maison explique les faits : «il s’agit d’un arbre qui était tombé sous une pluie torrentielle pendant en novembre 2016, il y’a de cela 6 mois. Nous avons dépensé plus de 60.000 fcfa  pour  découper  cet arbre en morceaux. Mais curieusement,  dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 avril, cet arbre a repris sa place initiale »,  a-t-il expliqué.

Les gendarmes qui étaient en faction cette nuit ont aussi témoigné. « Nous avons entendu un bruit bizarre, suivi d’une brusque coupure d’électricité. Peu après, nous avons constaté que l’arbre qui était tombé depuis 6 mois a repris sa place initiale », a dit un gendarme.

Selon nos informations, un gendarme qui a tenté de toucher le tronc d’arbre serait paralysé au bras droit. Un second arbre vient de tomber la nuit du 24 avril 2017, sous une pluie à la gendarmerie, fait peur aux occupants de ce lieu.

Ces faits se produisent souvent dans l’arrière-pays.

Par Suzan Daworo

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *