Des journalistes centrafricains formés à la couverture des procédures judiciaires

Tribunal de Grande Instance de Bangui 2

Tribunal de Grande Instance de Bangui 2

Bangui, 03 juillet 2017 – Une quarantaine de journalistes des médias publics et privés centrafricains prennent part, du 4 au 7 juillet à Bangui, à un atelier de formation sur la couverture médiatique des procédures judiciaires selon le Droit positif centrafricain. L’atelier sera notamment marqué par le lancement d’un guide pour journalistes, afin de leur permettre de mieux comprendre le Droit en vue d’une restitution simplifiée mais juste auprès du grand public.  

Au cours de la formation, journalistes mais aussi des enseignants et des étudiants en journalisme du Département des sciences de communication et d’information (DSCI) de l’Université de Bangui et des attachés de presse de quelques institutions, aborderont des thèmes liés à la procédure pénale et aux techniques journalistiques. Les exposés seront présentés par d’imminents magistrats, avocats et journalistes, et porteront, entre autres, sur la procédure pénale, les organes et les animateurs de la justice étatique, les juridictions spéciales en RCA ainsi que que la couverture judiciaire dans l’agenda des rédactions, les relations entre la presse et les acteurs judiciaires et la collecte et le traitement de l’information du procès pénal.

L’atelier est organisé par la Maison de la Presse et des Journalistes (MPJ) et l’Observatoire des Médias Centrafricains (OMCA), sous le haut patronage de Haut Conseil de la Communication (HCC) et avec l’appui de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et l’Ambassade de France en RCA. La formation a lieu dans un contexte de réformes mais aussi de défis pour la justice centrafricaine, notamment le renforcement de la bonne gouvernance et de l’état de droit ainsi que la lutte contre l’impunité, avec l’opérationalisation de la Cour pénale spéciale (CPS).

“Ce chantier titanesque que mène la RCA bénéficie du soutien de la communauté internationale, tant sur le plan bilatéral que multilatéral. (…) Des Etats, des organismes internationaux et des organisations non-gouvernementales apportent (…) une contribution importante au secteur de la justice, d’une valeur approximative de 50 millions de dollars. Grâce à cet engagement, des projets sont menés à tous les échelons de la chaîne judiciaire, comme la lutte contre l’impunité, l’accès aux droits, le renforcement et le développement de la justice administrative, la professionnalisation des services de police, le renforcement de l’administration pénitentiaire, l’effectivité des droits fondamentaux des personnes en situation de vulnérabilité, entre autres », lit-on dans la préface du guide, publié dans le cadre de l’atelier.

Tiré à 500 exemplaires, ce guide destiné aux journalistes sera mis à la disposition de tous les organes de presse et organisations des médias centrafricains, du DSCI et de certaines institutions identifiées.​

Source: Minusca

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *