Centrafrique : La DG de la Télévision nationale justifie sa démission

La Directrice Générale de la télévision nationale, Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret  a expliqué avoir démissionné de son poste suite aux pressions multiformes liées au bras de fer entre le chef de l’Etat et le président de l’Assemblée Nationale. Elle l’a fait savoir publiquement le 05 juillet dernier lors de passation de service avec l’intérimaire désigné par les autorités.

Depuis qu’elle a remis sa démission au ministre de la Communication, Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret s’est gardée de présenter les raisons de sa décision. La Directrice Générale de la télévision nationale a choisi de justifier son acte lors de la passation de service avec le Directeur de l’Information Guy Dingoté Kossani, désigné pour assurer l’intérim.

Celle qu’on appelle désormais ancienne Directrice Générale, justifie sa démission par les tensions relationnelles entre Touadera et Méckassoua, « trop c’est trop. J’ai du subir et supporter trop de pressions par rapport à l’affaire Touadéra-Mekassoua. Les gens racontent tout et imaginent tout. Je ne peux pas supporter de travailler dans ces conditions. Méckassoua est président de l’Assemblée Nationale et Touadera président de la République mais pourquoi il fait tout cela ? » a-t-elle lâché.

Une interview accordée aux confrères de Ndéké Louka au courant de la semaine serait l’eau qui a débordé le vase. Dans cet entretien, l’ancienne Directrice Générale a déploré la lenteur dans la réhabilitation du bâtiment de la Télévision. Elle a, par la même occasion indiqué vouloir ramener ses agents dans l’ancien bâtiment parce rien n’a commencé. Ses propos ont été considérés comme une offensive, selon des sources proches du département de la Communication.

De sources proches de la télévision nationale, Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret était combattue de tout coté par les autorités qui considèrent qu’elle est trop proche de Méckassoua, l’actuel président de l’Assemblée Nationale, « plusieurs fois elle a été convoquée, harcelée voire accusée de connivence avec le président de l’Assemblée Nationale. La situation était intenable lorsque la tension était vive entre l’exécutif et le législatif », explique sous anonymat un journaliste de la Télévision. Un autre agent de la chaine nationale parle d’un acte courageux, « aucun DG n’a démissionné jusque là parce que le pouvoir lui torpille le travail. Elle a pris une décision courageuse et je pense qu’elle restera dans nos esprits ici ».

Avant d’être nommé  Directrice Générale  de la Télévision nationale, Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret était conseillère en communication du président de l’Assemblée Nationale. C’est à ce titre qu’elle est considérée comme une fidèle de Méckassoua.

Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret en quelques mois a marqué les journalistes de la Télévision nationale par des reformes qu’elle aurait menées, « elle est courageuse et défend ses agents devant les autorités » a expliqué un pigiste. Un cadre la qualifie de dame de fer, « c’est une femme responsable et dynamique. Elle a beaucoup fait parfois avec ses propres moyens. C’est pour moi une véritable dame de fer ».

Ancienne conseillère de Méckassoua, Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret a été nommée Directrice Générale de la Télévision en décembre 2016.  Son poste à l’Assemblée Nationale est depuis resté vacant. Elle pourrait être bientôt le retrouver.

Le RJDH  

Portrait de Mme Lydie Nzengou Koumat-Gueret

https://afriquenewsinfo.wordpress.com/2017/03/10/lydie-nzengou-une-militante-pour-conduire-la-renovation-de-la-television-centrafricaine/

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *