Centrafrique : Résumé d’actualité centrafricaine en 10 points

ALI-DARRASS

ALI-DARRASS

Par Fridolin Ngoulou

1-    La ville de Kembe dans la Basse-Kotto a été contre-attaquée par des miliciens d’Autodéfense. Bilan 20 morts dont des sources rapportent que 10 haut-gradés de l’UPC et des civils qui étaient dans un lieu de culte ont péri. Pas de réaction officielle, ni du gouvernement, ni de la Minusca, ni des Députés et ressortissants. Au Km5, une journée ville morte a été organisée ce vendredi 13.

2-   Des représentants de quelques groupes armés ont été nommés à la présidence de la République : Mahamat Ousmane Mahamat, très proche de Michel Djotodia, cadre influent du FPRC est nommé conseiller spécial. Assane Bouba, conseiller politique de l’UPC de Ali Daras, devient aussi conseiller spécial de Touadéra. Gilbert Toumou Dea, président du MLCJ, devient chargé de mission spécial.

3-   Nouvelle accusation de viol contre les soldats de la Minusca. Ces soldats auraient drogué et violé une femme de 19 ans à Bambari le 30 septembre 2017, a déclaré Amnesty International ce 11 octobre 2017 après avoir interrogé la victime et 10 personnes ayant eu directement connaissance des faits.

4-   Le projet pilote DDR se poursuit après son lancement le 30 aout 2017. Après Bangui, Bouar, Paoua, 21 ex-combattants retardataires de Bangui ont déposé vendredi 13 leurs armes. Ils sont issus de RJ et Anti-Balaka.

5-   Le ministre de la promotion de la jeunesse et des sports a affirmé avoir restitué au trésor public un reliquat de 22.350.535 FCFA, destinés à l’Afrobasket Masculin et féminin parce que les deux équipes ont été disqualifiées précocement.

6-   Jean Serge Bokassa a finalement pris fonction après un mois de sa nomination en tant que ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation. Les rumeurs sur sa démission courraient dans le pays. Il veut une garantie politique.

7-   Le Premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji a reçu hier matin le chef des éléments d’autodéfense du km5 dénommé FORCE. Ce dernier a indiqué au PM qu’il s’engage désormais pour le retour de la paix

8-   La présence d’enfants associés aux groupes armés (EAFGA) a été rapportée dans plusieurs quartiers de la ville de Kaga-Bandoro. Deux acteurs humanitaires ont distribué des kits composés de matelas, de savons, de draps, d’habits et des kits de dignité à 71 EAFGA dont 52 filles et 19 garçons.

9-   Une mission d’évaluation humanitaire à Dembia (85km à l’ouest de Zémio) rapporte la présence au moins 39 enfants séparés de leurs familles qui ont fui les violences de Zémio. Ces enfants vivent dans des familles d’accueil mais ont besoin d’une assistance et notamment en protection dans le cadre de la réunification familiale.

10- A Bocaranga les déplacés retrouvent leur ville mais dans un Etats de pillages et de destruction de certaines maisons. Plusieurs autres restent encore à Bozoum et Bouar.

Bonne lecture

Related Posts»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *